Elisa en Irlande (Projet EXPEDIS)


Récit des aventures d’Elisa qui séjourne en Irlande jusque début décembre 2015 :

Quelques photos : CLIQUEZ ICI

Hey, tout le monde du Collège !!

Je me présente, je m’appelle Elisa Séverin et suis en 5ème au Collège. Je suis actuellement en Irlande en programme « Expedis » pour 3 mois. Je vous écris pour vous raconter mes aventures et péripéties en tant qu’étudiante d’échange.

Pour commencer, je suis arrivée sur le sol irlandais fin du mois d’août dernier et ma première impression du pays quand on a atterri a été « Euh…C’est des champs partout ?? Et Dublin est où dans tout ça ??»  Car ce n’est pas qu’une légende, l’Irlande est réellement recouverte de champs et de forêts plus verts les uns que les autres. Ma famille d’accueil, avec qui j’avais déjà eu des contacts avant mon départ, est venue me chercher à l’aéroport. Je vis actuellement chez Emily et Jason O’Briens qui ont 3 enfants : Kyle (11ans), Katie (8ans) et Khloe (4ans). Ils sont super géniaux même si honnêtement j’ai parfois envie d’étrangler ma fratrie irlandaise. J’habite à Navan une petite ville à 30km de la capitale, Dublin. C’est un plus petit qu’Hannut mais il y a TOUT !! Un centre commercial, 2 piscines, 1 cinéma… C’est super pratique quand on veut faire quelque chose le weekend.

Je vais à l’école St-Joseph Mercy et ici la majorité des écoles ne sont pas mixtes et l’uniforme est de mise. J’ai donc droit à une magnifique longue jupe écossaise (en Irlande va savoir pourquoi) bleue à carreaux ainsi qu’un jumper décoré de l’écusson de l’école. Moi qui m’attendais à avoir cours dans une école ressemblant Poudlard, j’ai été déçue de constater que le bâtiment n’est pas un vieux château ancestral mais bien une école plus qu’ordinaire. On n’est pas nombreux par classe, le nombre d’élèves varie en général autour de 10-15 par local. Le niveau des cours IMG_0190est heureusement pour moi incroyablement facile, en math par exemple ils commencent l’algèbre seulement en 5ème !! Les journées de cours sont aussi plus courtes puisque l’école commence à 9h et se termine au plus tard à 15h50. J’ai les mêmes cours qu’en Belgique (Anglais, Math, Sciences, Gym…) mais pas seulement. Les élèves ont obligatoirement 2h de chorale par semaine (youpiiie) ainsi que des cours de Gaeilge (ou Irlandais) et qu’on pourrait comparer à notre Latin à l’exception près que le Gaeilge est une langue encore parlée de nos jours, bien que très peu, en Irlande et est même la deuxième langue officielle du pays. C’est très bizarre, tout est toujours traduit dans les 2 langues même les panneaux sur la route. Les villes ont donc 2 noms différents, Dublin/Baile Átha Cliath et Navan/An Uaimh. C’est une langue vraiment étrange qui ne ressemble ni au français ni à l’anglais mais qui est profondément liée à l’histoire et à la culture irlandaise. Les étudiants étranger sont bien sûr dispensés des 4h d’apprentissage de cette langue par semaine pour la simple et bonne raison qu’on a aucune base mais ça ne nous empêche pas d’être dans le fond de la classe et de prêter une oreille attentive de temps en temps afin d’essayer de percer les secrets de cette langue mystérieuse qui est du chinois pour nous.  Pour vous faire une idée, voici un tableau de vocabulaire basique en Gaeilge :

Français Gaeilge Prononciation
Eau

uisce

(ichka)
Comment vas-tu ? Cén chaoi an bhfuil tú? (quén kwé am pfir tu)
Bonjour Dia duit (djia ditch)
Merci Go raibh maith agat (go raive ma agueute)

Bref, vous avez compris que c’est peine perdue d’essayer de trouver des similitudes avec l’anglais.

Parlons des autres étudiants d’échange !! Comme vous vous en doutez, je ne suis pas la seule étrangère étudiant à Navan, nous sommes 10 en tout. Il en a 2 qui viennent d’Italie, 3 d’Espagne, 2 d’Allemagne, 1 du Japon et une des USA. On s’entend toute très bien et bien qu’on vienne des 4 coins du monde ça ne nous empêche pas de faire une tonne d’activités ensemble et de partager pleins de moments riches en fous rires.

Je n’ai pas encore beaucoup eu l’occasion de visiter l’Irlande mais  j’ai été à Dublin il y a quelques semaines et j’ai adoré cette ville toujours en activité. Tu ne peux pas faire 3 pas sans voir de la musique, un spectacle de rue, un concert, un défilé de rue, une expo de peinture… Il y a de l’animation à tous les coins de rues !!

Le temps est très imprévisible ici. Il peut faire 18°C avec ciel bleu et un grand soleil alors que 15 minutes plus tard il ‘drache’ comme pas possible. J’ai mis du temps avant de comprendre ça et j’ai été trempée plus d’une fois, surprise par la pluie soudaine. Pour le reste, il fait gris et pluvieux la plupart du temps mais ça ne change pas beaucoup de la Belgique…

La nourriture est assez différente aussi. En Irlande, ils n’ont presque pas de « vrai pain » et tout le monde mange du pain de mie préemballé en permanence. S’il y a bien quelque chose qui me manque, c’est le bon pain de boulangerie !! Au menu d’un petit-déjeuner irlandais, il y des œufs frits, des haricots blancs, du bacon, des saucisses et éventuellement des frites… Je dois avouer qu’il y a plus léger pour commencer la journée mais que je vous rassure, je ne déjeune pas tous les matins avec autant de nourriture saturée en matières grasses. Ce petit-déjeuner est plutôt réservé au WE. Les Irlandais sont aussi très friands de patates; des fois j’en retrouve 3 fois sous différentes formes dans mon assiette ! Je ne peux pas parler de la gastronomie irlandaise sans mentionner le thé. Le thé est omniprésent ici; même les enfants en boivent dès leur plus jeune âge mais le plus déroutant, c’est la quantité de tasses consommées par jour. On boit du thé au déjeuner, puis à 16h, puis avant le souper, ensuite après le souper et encore une dernière fois avant d’aller se coucher.

Pendant le weekend, ils peuvent boire jusque 8 tasses sur une journée !! Je crois que le but ici c’est d’avoir une tasse de thé constamment dans les mains. Pour faire découvrir la Belgique à ma famille d’accueil, j’ai cuisiné des boulettes à la liégeoise et des frites belges et ils ont adoré !! Je vais essayer de faire des gaufres de Liège tant bien que mal car ils ne connaissent pas le sucre perlé.

En ce qui concerne l’anglais… Je me débrouille plutôt pas mal et je n’ai pas trop de difficultés. Je comprends (presque) tout ce qu’on me dit (à part quand c’est mon père d’accueil qui a un accent de Dublin TRES prononcé) et on me comprend presque tout le temps même s’ils rigolent quand même beaucoup de mon accent.  C’est pareil au cours, je n’ai aucun problème pour suivre et s’il y a un mot que je ne comprends pas, je cherche dans mon dictionnaire de poche (qui est devenu, soit dit en passant, mon meilleur ami). Je vais au cinéma régulièrement avec mes amies ici et je suis maintenant capable de comprendre le « gros » du film sans sous-titres (parce qu’ils sont bien gentils avec tous leurs détails scientifiques dans « Seul sur Mars» mais en fait, c’est seulement Matt Damon coincé sur Mars, ça sert à rien de chipoter comme ça avec l’histoire)

En bref, j’adore ma vie ici même si ce n’est pas facile tous les jours de vivre dans un pays avec une langue différente, une culture différente… Il faut toujours garder un esprit ouvert à de nouvelles choses et essayer de ne pas juger trop vite ce qui est différent comme moins bien. Il faut prendre le temps d’abandonner ses a priori et sortir de sa zone de confort. Ce n’est pas toujours évident et on ne sort pas inchangé de l’aventure que représente des études à l’étranger mais ça vaut franchement le coup de quitter tout ce à quoi on est habitué pour se confronter à un monde nouveau rempli de rencontres mémorables et de souvenirs inoubliables !!

A bientôt pour la suite de mes aventures…

Elisa Severin