Emma aux Etats-Unis (Projet EXPEDIS)

Bonjour à tous !

Je me présente. Je m’appelle Emma  et j’ai 16 ans.  Je suis en train de vivre une expérience exceptionnelle qui est de séjourner un semestre à l’étranger dans une famille d’accueil pour apprendre l’anglais. Je reviendrai en Belgique fin décembre.

Comment j’ai eu l’idée ? Tout d’abord, une amie m’a parlé de son projet de partir un trimestre. J’ai toujours aimé voyager et encore plus apprendre l’anglais qui est, selon moi, la langue la plus importante à connaître.  Je me suis donc informé auprès de l’organisation WEP et j’ai compris tout de suite que c’était fait pour moi car, outre l’apprentissage de l’anglais, c’est une expérience qui nous fait voir de nouveaux horizons et une nouvelle culture, qui nous fait grandir et ouvre notre esprit.

Avant le départ bien entendu on est un peu nerveux. On a plein de questions en tête : « Avec qui vais-je vivre pendant ce semestre ? », « Est-ce que je vais me sentir à l’aise et m’habituer à tous ces changements ? », « La langue ne sera-t-elle pas une grosse difficulté pour communiquer ? »…  En ce qui me concerne, toutes mes appréhensions se sont bien vite dissipées quand j’ai rencontré ma famille pour la première fois à l’aéroport. Ils m’ont tout de suite mise à l’aise. Je crois que j’ai eu beaucoup de chance d’avoir cette famille d’accueil.

J’ai donc rencontré mes 2 sœurs d’accueil (17 et 20 ans) ainsi que mon père et ma mère d’accueil. Ce sont vraiment des gens super que je ne remercierai jamais assez !

Pour ce qui est de la différence culturelle, ça ne m’a pas vraiment posé de problème. Tout d’abord, dans la famille où je me trouve, la religion n’a pas une si grande place qu’on le prétend. Bien sûr, il y a la petite prière avant les repas et avant le commencement de la journée à l’école mais ça ne prend que quelques secondes.   Ensuite, ici, on n’embrasse pas les gens pour les saluer mais on tend la main (ce qui ne m’a pas posé de problèmes outre mesures). Et pour finir, on mange quand l’envie nous prend. Avec ma sœur d’accueil je vais souvent au snack après l’école, par exemple, pour ensuite remanger le soir et si je n’ai pas envie de manger ça ne pose pas de problème non plus.  Il y a bien sûr plein d’autres petites différences mais nous nous trouvons dans un autre pays et c’est ça qui fait tout le charme.

Les différences et les similitudes : Mon école est vraiment petite. C’est d’ailleurs la plus petite école du Wisconsin. L’école ne compte que 75 élèves avec les primaires (et il y a 5 étudiants d’échange). Tous les jours nous avons les même cours et pas nécessairement avec les personnes du même âge. L’école commence à 8h20, se termine à 15h45.  Nous n’avons pas de pauses le matin et l’après-midi et seulement 10 min. pour manger à midi mais ça ne me pèse pas car l’après-midi j’ai trigonométrie (online), technologie (menuiserie) et soit art, soit gym. Le matin, j’ai quand même US Gouvernement, chimie, littérature britannique et économie (et c’est comme ça tous les jours !).

En début d’année, nous avons fait du camping avec l’école à Rock Island. C’était évidemment génial ! Entre le feu de camp, les marshmallows et le youkoulélé, on se serait cru en plein film américain. Il y a eu aussi la semaine « dress code » : PJ’s day (on a dû porter notre pyjama à l’école), la journée classique, la journée couleur par classe, la journée Amérique et la journée couleurs de l’école. Je vais faire aussi partie du club de basket en novembre. Pour ce qui est de la nourriture, comme je vous l’ai dit, on mange un peu comme on veut.  Cependant, ma mère d’accueil cuisine très bien et j’ai donc plutôt de la chance de ce côté-là. Par contre si je veux manger quelque chose au resto (snack), il n’y a que des hamburgers.

J’ai rencontré des amis inoubliables et je n’ai pas le temps de m’ennuyer entre le basket, les sorties, le Rec center  (centre de fitness où l’on peut aller à la piscine, jouer au tennis de table et jouer au billard)…

Ma famille et mes amis me manquent évidemment beaucoup mais la vie est tellement à 100 à l’heure ici que j’ai l’impression que ça passe trop vite. Je suis vraiment indépendante  et j’ai appris énormément de choses. J’y retournerai  sans hésitation une nouvelle fois si je le pouvais.

Je vous  conseille vivement de vivre cette expérience si vous en avez l’occasion.

Emma Verdonck

Quelques photos : CLIQUEZ ICI