Quid noui sub sole ?

Quid noui sub sole ?
Comme chaque année, plusieurs de nos rhétoriciens latinistes ont choisi de s’inscrire au concours de version latine, qui avait lieu, cette année à l’université de Namur. Il leur a été demandé de traduire un texte de Cicéron, texte vieux de plus de 2000 ans, mais d’une surprenante actualité.
« Ils y ont découvert la figure grave et émouvante de Servius Sulpicius Rufus : un juriste et un homme politique qui, dans la tourmente de la guerre civile qui déchire Rome, fait le choix de servir l’État au détriment de sa santé, et qui en meurt. »
Notre collège fut mis à l’honneur grâce à Marie Latour qui se hisse à la 17ème place (sur 656 !!) et à Gaëlle Toussaint qui se retrouve classée dans les 40 premiers. Bravo à Marie et Gaëlle et aux neuf autres élèves (Gilles Delaere, Julien De Cocq, François Morciaux, Van de Laer Guillaume, d’Oultremont Gauthier, Amandine Boucier, Philippine Snyers, Louise Bruyninx et Elisa Struelens) qui ont accepté de passer plusieurs heures de leur temps à mesurer leur intelligence à un grand texte pour tenter enfin de le rendre au mieux dans notre langue.